< Liste des articles

Le sport de Guyane et son image à l'orée de 2014 et de 2016 !!!

Publié le 24/01/2013 par administrateur




Une convention de coopération a été signée entre le Creps des Antilles-Guyane et la Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DJSCS) de Guyane pour la formation des sportifs. 




La Guyane est la base avancée de la France et de l'Europe pour le mondial de football 2014 et les Jeux Olympiques en 2016. Autant dire que le territoire est mal pourvu : aucun centre d'excellence/pÙle espoir, peu ou pas de formateurs et formations, un soutient financiers et techniques aux familles livrant leurs enfants aux centres des Antilles (ou métropole) peu opérationnels, peu d'infrastructures sportives et de complexes hÙteliers associés...

 
Même si le territoire voit quelques projets naitre, ou bien est-ce l'opportunité d'investisseurs de profiter de cette situation de besoin épaulée par les fonds publics (marina du Mahury, projet de centre nautique sur Montsinery, complexes hÙteliers sur Matoury/Kourou...), la Guyane aspire à faire mauvaise figure à l'orée des deux évènements sportifs internationaux.


Nul ne nie l'importance du sport, individuel et/ou collectif, dans l'épanouissement d'un jeune et dans la révélation de soi. Nul ne niera l'importance que le sport porte sur les jeunes des quartiers défavorisés, quartiers dans lesquels des potentiels se perdent alors. Et ce n'est alors que dans la perspective de ces deux évènements (mondial foot et jeux olympiques) que la formation des jeunes sportifs et de leur encadrement refait l'actualité (France Guyane du 8 janvier). Comme si la notoriété médiatique des élus et de nos institutions était le facteur déclanchant et moteur d'actions de développement, 
plutÙt que le besoin des jeunes de Guyane ? 


(Report de l'article de France Guyane du 8 janvier)

Afin de mettre en place une structure associée de formation (SAF), une convention de coopération a été signée, le 7 janvier, entre le CREPS des Antilles-Guyane et la DJSCS de Guyane pour la formation des sportifs. Charles Dumont, directeur du CREPS, et Sonia Francius, directrice de la DJSCS, ont apposé leur signature "symbolique" pour concrétiser ce partenariat. 

Cette année verra, comme l'a souligné Sonia Francius, la mise en place de formations pour les jeunes sportifs, mais ausis de certifications des acquis pour l'encadrement. "Pour apporter notre contribution à l'accès à l'emploi, il faut que les jeunes bénéficient de formation." La structure "bénéficie du centre de ressources du CREPS Antilles-Guyane en restant au service de la jeunesse Guyanaise",  les projets "étant bien ancré sur le territoire Guyanais", a précisé la directrice. 

Pour Charles Dumont, cette convention doit permettre de "mettre en synergie les compétences régionales et les moyens du CREPS".  La structure associée de formation "est un outil au service de la politique régionale" pour la formation des jeunes et de leur encadrement.  Il a rappelé que les athlètes Guyanais de haut niveau étaient dans les pÙles en Guadeloupe et "qu'à l'avenir" d'autres pÙles  seront développés en Guyane. Un développement du sport de haut niveau dans la perspective des relations internationales qui accompagneront la Base avancée et "les échanges sportifs et économiques".

Deux premières formations débutent ce mois-ci : une préparation au concours de professeur de sport et une validation des acquis et de l'expérience pour les accompagnateurs sportifs.